Livraison à domicile pour un centime à partir de 30 € d’achat sur Chatou, Montesson, Nanterre, Le Vésinet et Carrières sur Seine en choisissant le mode d'expédition "livraison locale"

Miss Islande

Miss Islande

Auður Ava Ólafsdóttir

Zulma

  • par (Libraire)
    13 juin 2020

    Liberté et création

    Hekla porte le nom d'un volcan, dont son père est passionné.
    C'est une très jolie jeune femme, indépendante, dont d'aucun imagine très bien qu'elle pourrait concourir au titre de Miss Islande.
    Or, Hekla n'a d'autre ambition que d'écrire.
    Elle a déjà publié sous pseudonyme tant il est difficile dans les années 60 d'être publiée quand on est femme.
    Elle prend donc des boulots qui lui laissent le temps de l'écriture.
    Son meilleur ami, Jon John Johnsson est passionné de couture et homosexuel.
    On sent le tiraillement de Jon à vivre et assumer sa sexualité dans une société qui rejette, cache, punit l'homosexualité.
    Iseyja est la meilleure amie d'Hekla et écrit elle-aussi.
    Elle est mariée et déjà mére de deux petites.
    Elle se débat pour continuer d'écrire, pour n'être pas enfermée dans sa situation de mère au foyer.
    Dans cet ouvrage, on perçoit la lutte de chacun des personnages à être qui il est en toute liberté, de ne pas rentrer dans les cases fermées que pose la société de cette époque.
    Il sort de cet ouvrage une grâce insolite des liens entre les personnages qui deviennent sans concession, mais avec douceur et délicatesse les uns vis à vis des autres.
    Aussi, c'est un bel exercice de réflexion tout au long de l'ouvrage sur ce qu'est qu'être écrivain.


  • par (Libraire)
    29 avril 2020

    Une histoire d'indépendance, de création et de VOLCANS, servie par l'écriture minérale de l'autrice de Rosa candida.


  • par (Libraire)
    18 avril 2020

    Une éruption de poésie

    Comment ne pas encore tomber sous le charme de la prodige islandaise?
    Miss Islande est une éruption de poésie, de fantaisie, d'humanisme et d'humilité.
    Sans doute son roman le plus personnel.
    Tout simplement beau.


  • 24 janvier 2020

    Du féminisme incarné, véhiculé par une langue subtile.
    Un plaisir islandais !

    Guillaume


  • 22 janvier 2020

    Un pull en laine pour attendre le printemps

    Une jeune femme islandaise dans les années 60. Son nom est un volcan. Elle n'aspire qu'à la liberté et à la beauté. Écrire, toucher la peau d'un homme, et sentir la lumière sur les choses. Joli portrait non conventionnel d'une femme libre et d'une artiste, avec la rudesse délicate de l'auteur de "Rosa Candida".

    Anne-Marie


  • 10 décembre 2019

    Une gourmandise islandaise, un bonbon acidulé et pétillant, fort et volcanique comme l’est Hekla, jeune femme dans l’Islande des années 1960 où chaque écrivain est un homme, où chaque écrivain est un poète. Bouillonnante, Hekla se jouera des conventions pour donner à sa vie l’éclat qu’elle souhaite. Avec Jon John, son ami homosexuel, marin au pied terrien, terriblement sympathique, et Isey, son amie placardée dans une vie dictée, elle bousculera vaillamment la belle Reykjavik, selon les heures et la lumière, société patriarcale bien grise. Audur Ava Ólafsdóttir possède la grâce de la justesse et du détail qui donne au roman une formidable profondeur teintée de légèreté. Ou l’inverse.
    Prix Médicis étranger 2019
    Article in "Page des Libraires" décembre 2019


  • par (Libraire)
    28 novembre 2019

    L'Islande des années 60 promet aux jeunes filles le mariage et les enfants ou un travail très peu rémunéré.Les hommes travaillent dur sur des bateaux de pêche et ceux qui lisent "les poètes" n'acceptent pas de femme dans leurs cercles
    Dans cette île qui compte beaucoup d'apprentis écrivains,la jeune Hekla dont le prénom symbolise un volcan,est déterminée à dépasser les préjugés. Contrairement à son amie qui écrit en cachette,elle saura conquérir sa liberté et ne cessera jamais d'écrire.
    Andur Ava Olafsdottirsait sait comme personne décrire la vie rude des hommes et les beaux paysages islandais.Un vrai plaisir de lecture


  • 20 novembre 2019

    Magistral !

    C'est l'histoire d'une femme au nom volcanique (littéralement) qui bouillonne de l'intérieur et veut faire de l'écriture sa vie, au détriment de ce qu'on s'obstine à lui proposer.

    Un roman sur l'amour des livres et de l'écriture, qui nous rappelle l'importance capitale de la présence, de la visibilité et de la reconnaissance des femmes en littérature, et d'une diversité des individus.

    Superbe !


  • par (Libraire)
    27 septembre 2019

    Dans l’Islande des années 1960 il n’est pas facile pour une femme de vivre de sa plume, il est bien plus facile de se faire élire Miss Islande ! Mais la jeune et jolie Hekla est bien décidée à se faire reconnaître d’un milieu littéraire presque exclusivement masculin, quitte à partir. Vous n’êtes pas prêts d’oublier le personnage d’Hekla, son énergie, sa ténacité et aussi son talent !
    Valérie


  • par (Libraire)
    23 septembre 2019

    Des paysages en plein changement, des volcans en éruption, et un magnifique livre sur la l'affirmation de soi et la création!

    En 1963, Hekla, dans sa vingtaine, décide de partir à Reykjavik pour écrire et se faire publier. Tout le monde peine à voir le talent qui se cache derrière sa beauté: on lui propose sans cesse de mieux gagner sa vie en participant à Miss Islande. Elle cherche sa place, tout comme ses amis, enfermés dans des cases trop petites pour eux.
    "Miss Islande" est un récit d'initiation lumineux abordant avec la plume merveilleuse que l'on connait à Audur Ava Olafsdottir, des thèmes tels que le féminisme ou encore le courage d'être soi, avec, en fond, les volcans qui grondent...


  • par (Libraire)
    26 août 2019

    Un régal de finesse, de sensibilité de malice aussi...
    Drôle de pays, l'Islande !
    Et les Islandais, entre mélancolie et singularités, ne cessent de nous étonner !
    Quand aux Islandaises, elles nous fascinent...


  • par (Libraire)
    23 août 2019

    À quoi ça sert d'avoir un cerveau, pour une jolie femme ?
    À quoi ça sert de vouloir sortir de son monde, pour un jeune homme gay ?
    Et surtout, à quoi ça sert d'être amis quand on est si inadaptés au monde ? Et pourtant, ça fonctionne, on apprend à les apprécier ces deux-là et à les soutenir dans ce qui les unit : leur besoin de création.


  • par (Libraire)
    10 août 2019

    Deux âmes nées trop tôt, dans un monde qui n'est pas prêt à les accueillir.
    Voilà la meilleure manière de définir le sixième roman de Auður Ava Ólafsdóttir, à qui l'on doit entre autres le sublime "Rosa Candida".

    A travers les vies de Hekla, jeune femme de 21 ans qui souhaite devenir écrivain mais que l'on destine plutôt aux concours de beauté, et de Jón John, fils d'un soldat américain qui ne rêve que de partir et découvrir l'amour, l'auteur nous fait parcourir l'Islande des années 70 où l'ouverture au monde était encore à ses prémices.

    Comme à son habitude, Auður Ava Ólafsdóttir brille par son authenticité, sa douceur, sa poésie et sa délicatesse.


  • par (Libraire)
    2 août 2019

    L'éclat d'Hekla !

    La formidable romancière islandaise, autrice de l'inoubliable « Rosa candida » étonne et surprend encore et toujours par sa fraîcheur, son humour, sa perspicacité, sa drôlerie, ses personnages comme Hekla, cette jeune femme au prénom de volcan, jeune romancière que les hommes invitent à concourir pour le titre de Miss Islande plutôt qu'à reconnaître son talent d'écrivaine dans cette île si éloignée de tout, encore bien isolée du monde dans ces années soixante. Le talent d'Audur Ava Olafsdottir est incomparable, son roman dégage un charme fou, possède un souffle de liberté et de création rafraîchissant, surprenant et inattendu. C'est l'irruption de la poésie dans le quotidien et du quotidien dans la poésie. Quel bonheur, quel plaisir, quelle réjouissance !